Modification de l'alphabet runique par les peuples

modification de l'alphabet runique par les peuples

Le vieil alphabet runique germanique ou "Elder Futhark" contient 24 runes. Les six premières runes de l'alphabet expliquent le mot "FUTHARK". Au fur et à mesure que les runes s'étendaient vers le nord en Scandinavie, certains symboles de rune ont été abandonnés et l'alphabet a été réduit à seulement 16 runes.

 

Entre 400 et 600 apr. J.-C., trois tribus germaniques, les Angles, les Saxons et les Jutes, envahirent la Grande-Bretagne. Ils rapportèrent les runes avec eux et changèrent la forme de plusieurs d'entre-elles, notamment les runes pour A / O, C / K, H, J, S et Ng. En outre, les langues étaient différentes cela a conduit à l'ajout de neuf runes à l'alphabet pour compenser les sons supplémentaires, et ces runes ont donc reçu également différentes lettres correspondantes. Cet alphabet, élargi à 33 symboles, est connu sous le nom de Futhorc anglo-saxon.

 

Les noms des runes originelles ont été transmis relativement intact. Bien qu'il n'existe pas de manuscrit répertoriant les noms des anciennes runes germaniques, les poèmes runiques anglo-saxon et scandinave s'accordent à tel point que leur origine commune peut en être déduite. Les runes ont donc été utilisées pour écrire de nombreuses langues, notamment le gothique, l'allemand, le frison, l'anglais, le danois, le suédois, le norvégien, l'islandais, le lituanien, le russe, l'hébreu et d'autres langues sémitiques (en raison des relations commerciales avec les Khazars, une tribu sémitique de commerçants des Route de la soie).

 

Les runes peuvent par ailleurs être lues de gauche à droite ou de droite à gauche, même sur le même artefact. Parfois même du haut vers le bas ou le contraire. Il rend difficile l'interprétation de l'écriture runique, d'autant plus que les symboles runiques et les langues ont changé au cours des années. Même les futharks ont changé avec le temps. C'est pourquoi les anciennes inscriptions runiques sont souvent souvent obscures ou peuvent être interprétées de plusieurs façons. La traduction des inscriptions runiques est donc extrêmement difficile et compliquée également par le fait que les maîtres rune écrivent parfois des énigmes cryptiques ou des écritures secrètes.

 

Il existe donc de nombreuses versions des alphabets runiques. Chacun a des variations dans les noms, les formes, les significations ésotériques et les usages magiques. On ne doit pas mélanger les futharks, ou l'intention ou la signification devient confuse. Le Futhark Ancien, le Futhorc Anglo-Saxon et le Futhark Jeune (ou Scandinave) sont les versions des alphabets runiques les plus fréquemment en usage aujourd'hui.



---> Retour à la catégorie Histoire de Apprendre les Runes.


Écrire commentaire

Commentaires: 0