L'aspect religieux et divin des runes

L'aspect religieux et divin des runes

Le DICTIONNAIRE DES RELIGIONS définit les Runes comme une "écriture religieuse antérieur au Christianisme chez les peuples Scandinaves et Germaniques constituée de signes sacrées possédant un pouvoir secret". En gravant les runes sur des morceaux de bois, ou encore bien d’autre matériaux (argile, métal, graine etc…) et en les tirants et les interprétant, les prêtres nordiques consultaient ainsi les dieux pour apporter des réponses aux questions que l’existence et le destin ne manquent pas d’apporter, ou bien, le plus souvent pour des aspirations beaucoup plus spirituelles.

 

Depuis les temps anciens, les runes ont en effet été utilisées pour la divination et la magie, en plus de l'écriture. Le mot "rune" signifie littéralement mystère, secret ou chuchotement. Chaque rune a des significations ésotériques et des propriétés qui lui sont associées, au-delà de sa signification banale et de sa valeur phonétique. Chacune se traduit par un mot ou une phrase représentant des croyances importantes pour les premiers peuples qui les ont utilisés, comme les forces de la nature et de l'esprit. Chaque rune a une histoire propre, une relation à un Dieu nordique.

 

Les runes permettaient aux peuples de Gaule et d'Europe du nord de communiquer avec les dieux et d'essayer de contrôler les phénomènes naturels comme les tempêtes et la foudre. Utilisées comme outil de divination, on consultait les runes pour essayer de déchiffrer les messages envoyés par les dieux. Souvent on faisait appel aux prêtres la veille d’une bataille pour connaître l’issue de cette dernière et demander conseil et avis aux dieux… (D’autres dieux interviennent, à part Odin, on retrouve Frey, Hagel, Thor, Tyr, et pleins encore, certaines runes sont en effet associées à un dieu).

 

On interrogeait aussi les runes pour essayer de comprendre le mystère de la vie et de la mort. Cette croyance sans faille dans le pouvoir des runes était pour ces peuples, la preuve de leur soumission aux dieux et la garantie en retour, après leur mort, d'être accepté et de connaître un bonheur éternel au royaume des dieux. Selon la philosophie runique, la destinée est personnifiée par trois déesses : les Nornes. Il s’agit de trois sœurs, Urd, Verdandi et Skuld, qui tissent la vie des hommes. Le tirage le plus simple s’appelle justement "Consultation des Nornes" qui se pratique en tirant 3 runes au hasard.


Écrire commentaire

Commentaires: 0