Le jeu de runes et la légende d'Odin

Le jeu de rune et la légende d'Odin

Certains écrits en attribuent la paternité à Odin (Fils du dieu Bor et de la déesse Bestia), l'un des dieux nordiques les plus célèbres (chef des dieux et roi de l'univers, patron de la guerre, de la mort, de la poésie et de la liberté). La légende raconte qu'Odin se pendit la tête en bas (tel Le Pendu de l'arcane du Tarot) à l'arbre sacré l'if ou Yggdrasil, il demeura ainsi pendant 9 jours et 9 nuits, et parvint alors à l'illumination. Il apprit ainsi des musiques merveilleuses et perça le secret des runes.

 

Odin voulait connaître les runes et les révéler. Les runes, ces signes mystérieux, écriture secrète et magique, symboles d'une connaissance interdite auxquelles les dieux n'avaient pas accès. Neuf jours et neuf nuits, il médita dans l'ombre protectrice d'Ygdrasil. Puis il demanda aux autres dieux de réaliser son désir. C'était un véritable sacrilège que de réclamer ce pouvoir interdit aux dieux, aussi refusèrent-ils. Alors Odin demanda l'arbitrage des Nornes (les trois femmes fileuses de Destin dont les noms respectifs pour le passé, le présent et le futur sont "Urd, Verdande, et Skuld"). Les gardiennes des portes sombres, après réflexion, lui furent favorables ; mais elles lui imposèrent de terribles conditions. Odin accepta le sacrifice, en toute connaissance de cause. Il se pencha sur la fontaine de Mimir. Comme il ne voyait rien, il sacrifia son œil droit, qui tomba dans la source sacrée. Alors il vit. Il vit les temps infinis, la profondeur de la mémoire, le passé et le futur des hommes.

 

La découverte du sens des runes est donc attribuée à Odin dans l'ancienne Edda (le livre ancien le plus complet sur la mythologie scandinave). Comme déjà écrit plus haut, Odin, selon la légende, après avoir vu la fontaine de Mimir, fut suspendu par les dieux, tête en bas, à l'Arbre du monde, l'Yggdrasil, avec sa propre lance Gungnir plantée dans le corps, pendant 9 jours et 9 nuits sans boire ni manger. Tous les bourgeons de l'arbre se mirent à saigner. Pendant neuf terribles nuits de souffrance, le dieu borgne resta suspendu à Ygdrasil. Neuf nuits, comme il faut neuf mois pour faire un homme. Ses seuls compagnons étaient ses corbeaux, Hugin et Munin, et ses deux loups, Freki et Geri. Ils accompagnaient de leur chant de désespoir son horrible supplice. Odin lutta pour surpasser sa douleur, s'appliquant à percer le secret des runes. Il finit par les découvrir et les retint dans une indicible souffrance, à la fin de la neuvième nuit.

 

Il devait acquérir la sagesse nécessaire, la puissance dans les neufs mondes, pour exercer son oeuvre de contemplation, d'écriture et de poésie, ainsi que la connaissance des choses cachée dont les runes. Odin est aussi appelé Dieu des Pendus, et est souvent associé à la carte du Pendu du Tarot de Marseille. Quand les runes apparurent sous lui, il descendit et les prit, et la connaissance runique lui donna le pouvoir. En découvrant les runes, Odin devint "le prince du pouvoir gravé". Il a ensuite transmis cette connaissance à la déesse Vanir Freya. Elle, à son tour, lui a appris la magie de seidr. Enfin, Heimdall, le dieu qui gardait le Rainbow Bridge, enseigna les runes à l'humanité : "Il faut utiliser les runes dans toutes les circonstances de la vie, car elles sont un guide, une aide; elles sont l'espoir des désespérés, les fidèles compagnes du coeur brisé par la solitude".

 

Havamal, stances 138 et 139 138.

 

"Je sais que je pendis

A l'arbre [Yggdrasil] battu des vents

Neuf nuits pleines,

Navré d'une lance

Et donné à Odin,

Moi-même à moi-même donné,

_ A cet arbre

Dont nul ne sait

D'où proviennent les racines"

 

"138 Veit ég, að ég hékk

vindga meiði á

nætur allar níu,

geiri undaður

og gefinn Óðni,

sjálfur sjálfum mér,

- á þeim meiði

er manngi veit

hvers hann af rótum renn"



---> Retour à la catégorie Histoire de Apprendre les Runes.


Écrire commentaire

Commentaires: 0