La particularité de l'alphabet runique Futhark

Le Futhark possède une particularité, à savoir que si les runes de celui-ci ont un ordre bien précis et fixe (comme dans notre alphabet), il y a néanmoins deux couples de runes, la treizième et la quatorzième, ainsi que les deux dernières, qui peuvent s'interchanger. En effet dans les séries runiques historiques retrouvées sur des mégalithes, des bijoux, etc. on a retrouvé des séries avec un ordre et d'autres avec l'ordre inverse pour ces deux couples de runes.

 

Voici la séquence complète avec les deux ordres possibles pour les deux dernières runes :

Le Futhark est divisé en trois groupes de huit runes appelés aettirs (aett au singulier), qui veut dire "huit runes", ou "huit directions". Chacun de ces trois groupes est gouverné par un dieu et une déesse :

 

- le premier aett est gouverné par Freyr et Freya qui symbolisent les forces primordiales de la vie notamment humaine : on y trouve en effet la fertilité, la fécondité, la puissance de la terre, bénéfique ou hostile, la notion du sacré et la parole, le mouvement et la chaleur, là aussi bénéfique ou pathologique, l'ensemble aboutissant à deux notions importantes pour l'homme : le don (et la confiance, base de la vie de famille) et la joie (essentiellement issue du bien-être et du confort).

 

- le deuxième aett est gouverné par Heimdal et Mordre qui sont les gardiens des ponts entre les mondes : Il est constitué de trois runes représentant les forces cosmiques : le froid primaire qui a présidé à la création du monde, l'inexorabilité du destin, et le lien entre le monde des vivants et celui des morts. Ce sont trois runes qu'on pourrait dire "froides", ce qui n'est pas sans rapport avec la perception que les hommes du nord avaient de leur environnement. Les cinq runes suivantes sont des runes décrivant les relations de l'homme avec cet environnement et les autres mondes, dans un contexte de survie et de perpétuation : la générosité de la terre en lien avec le temps qui passe et le travail de l'homme, la stabilité du monde assurée par l'Yggdrasil, le mystère de la naissance (et de la fructification), l'intelligence et la folie, et la puissance du soleil, présent sur tous les plans d'existence. Ce sont donc des runes d'intégration de l'homme dans son milieu naturel, des runes de lien entre l'homme et les autres mondes, d'où probablement la notion d'Aett d'Heimdall, gardien du pont entre monde des hommes et monde des dieux. Ces runes vont dans le sens de l'élargissement du point de vue et de l'ouverture de l'homme au monde.

 

- le troisième aett est gouverné par Tyr et Zisa qui symbolisent le droit et la justice : Tyr est un dieu très ancien et probablement plus important aux origines que par la suite du développement du paganisme nordique : vraisemblablement le dieu tout puissant du ciel ayant établi les lois du monde et organisé la société. Les huit runes symbolisent dans l'ordre, la fidélité à la parole donnée et l'obéissance à la loi, la femme dans son rôle de mère, avenir du groupe, le cheval, force motrice et protectrice, la force de l'eau dans toutes ses acceptions, l'humanité, la gouvernance appliquée à la croissance du clan (le roi Ing, fécondité et virilité), le jour qui structure la vie en communauté (en alternance avec la nuit, mais il n'y a pas de rune de la nuit, car l'homme est un être diurne, et le sommeil est individuel), et le lien avec les ancêtres. Ce groupe de runes est donc celui du resserrement de l'homme sur lui-même et sa société. Il est lié aux relations de l'homme avec l'homme et à la structuration du clan.



---> Retour à la catégorie Alphabets de Apprendre les Runes.


Écrire commentaire

Commentaires: 0